Retour à la Source de la source : Pèlerinage de 19 coopérateurs à Annecy, du 2 au 7 avril 2017

« Perdre le nord, chacun sait ce que c’est : les repères s’effacent au fil des jours de notre quotidien …, alors vient le risque d’errer, de se tromper, de se perdre. De temps à autre, il importe de faire le point et de se redire les repères qui nous permettent d’avancer avec assurance dans nos familles, dans nos activités, dans nos animations ...

À l’ère du GPS … : il suffit de se laisser conduire à destination par une voix numérique. Mais dans la vie de tous les jours, cela ne marche pas ... Il n’y a pas de cartographie universelle pour que chacun trouve son chemin. Il y a … des personnes qui nous guident, des Paroles qui nous éclairent …  Il faut prendre le temps de les voir de les écouter, de remettre en question les chemins pris par facilité et par habitude.

C’est bien la raison pour laquelle une vingtaine de coopérateurs des centres de Ganshoren, Farnières et Ampsin sont partis à Annecy sur les pas de St François de Sales. Nous sommes hébergés chez les Sœurs de la Charité à la Roche sur Foron. Aller à la Source pour se ressourcer … pour consolider nos repères afin d’adopter : la B attitude dans nos vies et avec les jeunes  (thème d’année(2017-2018)) pour les centres coopérateurs de Belgique Sud et France  Nord).

Comment arriver à « se repérer » à nouveau ?

- en nous enracinant dans les lieux de vie de François de Sales
Grace à Sr Anne-Marie Baud  (salésienne à la communauté de Thonon), nous découvrons les endroits où François est passé. C’est avec brio et passion qu’elle nous fait découvrir la Roche sur Foron (lieu de son enfance), Thorens (château familial où il a grandi), Thonon, la forteresse des Allinges,  Genève …

- en faisant miroiter des phrases clefs de sa vie que nous essayons de vivre au fil des jours

** « Ne vous contentez pas de dire que vous êtes chrétien ou de le chanter, mais vivez de telle sorte que l’on puisse ajouter qu’on a vu un homme qui aime Dieu et son prochain de tout son cœur ».
Dieu est à nos côtés … depuis le début, il marche à nos côtés … pas besoin de selfies pour le montrer… Il est donc notre ami … mais moi … suis-je son ami(e) ? On dit que des amis se ressemblent … et donc en me voyant …on devrait voir un trait de Dieu … ne fut ce qu’un seul de ses cheveux … Tout un programme pour les journées … de notre Vie …

** I have a dream est le début d’un célèbre discours de Martin Luther King prononcé en 1963.
Une centaine d’année auparavant, Don Bosco a aussi fait un rêve, il transforme des « loups » en « agneaux ».  Le rêve nous permet de nous hausser au-dessus de nous-mêmes, de rejoindre ce que nous sommes appelés à devenir. C’est une force qui nous attire vers le haut, qui nous pousse à révéler le meilleur de nos aspirations les plus profondes.
Ami coopérateur, n’oublions jamais de rêver ! Rentrons dans la dreamteam. Forever ! Comme Don Bosco, restons rêveurs, pour toujours ! Gardons comme point de mire l’accomplissement du Royaume, cet objectif nous aidera à dépasser les difficultés rencontrées au fil de nos journées et à continuer à révéler le meilleur de nous-mêmes.

** Dès lors quand Dominique Savio interroge Don Bosco « Que dois-je faire pour devenir saint ? » … il lui répond « Sois tout simplement toujours joyeux, Dominique ! »
Cet appel à la sainteté est une des préoccupations essentielles de François de Sales

** Enfin … agir et accomplir simplement son « devoir d’état » avec le sourire, garder du temps, prendre soin de l’essentiel et « fleurir où Dieu nous a semé ».

Bref … cela n’a pas l’air si compliqué « ni plus … ni moins » nous dit François de Sales … c’est exigeant mais à la portée du quotidien de chacun. On essaye ? GO ! »

Laurence Vanspeybroeck  (Centre de Ganshoren)