Faisons plus ample connaissance


Anna Di Vito a repris la direction de l’internat. Et la communauté s’est agrandie. Faisons davantage connaissance avec toutes ces personnes … La suite en mars 2016 puis en juin 2016 …

Anna

 

 

 Bonjour, je m'appelle Anna Di Vito, je suis mariée et j'ai deux filles. Je suis arrivée à Don Bosco comme éducatrice le 1er septembre 1988. À l'époque, l'internat se trouvait à Jette à la chaussée de Wemmel... Nous avons déménagé par la suite à Ganshoren, il y a tout juste 21 ans... Je me suis toujours occupée principalement du groupe des adolescents.

En 2009, Sr Stella laissait sa place de directrice à Sr Michèle...et moi je devenais alors coordinatrice... Que de souvenirs, que de chemin(s) parcouru(s)... !
Depuis cette rentrée scolaire 2015, je succède à mon tour à Sr Michèle comme directrice. Durant toutes ces années, j'ai beaucoup appris de l'expérience de mes prédécesseurs... Je continuerai à mon tour à mettre toute ma motivation et mon expérience au service des jeunes... Je suis heureuse d’être aujourd’hui parmi vous pour cette nouvelle fonction et vous remercie de votre accueil et de votre confiance.

Jeune sœur non par l’âge (36 ans), mais par la profession en date du 5 août 2015. Originaire de Lyon, me voilà en terre belge depuis fin août. Que dire pour que vous me connaissiez un peu plus ? J’ai deux frères dont un vit au Canada et, heureusement pour mes parents (qui sont très heureux de tous nos choix de vie), l’autre est lyonnais ! J’ai aussi 3 neveux. Avant de commencer ma vie chez les sœurs salésiennes, j’ai travaillé 10 ans comme infirmière à l’hôpital et ce fut très chouette. Et maintenant ?  A l’internat,  j’ai surtout le rôle de suivre les étudiants. Ils sont une quinzaine de filles et garçons venant d’un peu partout : de Belgique bien sûr mais aussi de France, Italie, Malte, Luxembourg, Congo ... Nous faisons actuellement une soirée tous les 15 jours tous ensemble : au programme la prière, puis le repas suivi d’une soirée jeu pour apprendre à se connaître en ce début d’année. Mais les jeunes sont en recherche de discussions profondes, alors nous avons déjà programmé d’aller écouter le témoignage de Tim Guénard ou de faire des soirées de discussion à thème.  Je suis aussi des cours de théologie à l’I.E.T. (Institut d’Etudes Théologiques des jésuites) et je donne aussi des coups de main dans les différents groupes. Je peux dire que l’ambiance est très familiale et je m’y plais. Les jeunes sont divers et c’est beau de faire grandir la relation. Ce qui me plait le plus, c’est « l’assistance salésienne » : rester dans la cour à surveiller que tout se passe bien, tout en discutant, jouant avec tous les jeunes. Simplement ETRE Là.


 

 

Sr Anne

 

  Sr Malgorzata

 

 

Un bonjour cordial à tous ! Je m’appelle Malgorzata Urbinska, mais tout le monde à l’internat dit « Sr Margo ». Je viens de Pologne où j’ai travaillé pendant 26 ans comme enseignante auprès des enfants et des jeunes. Les deux dernières années, je les ai vécues à Paris et depuis août je suis à Bruxelles. J’adore travailler avec les enfants et je suis très heureuse de pouvoir aider les éducateurs pour réveiller les enfants le matin, les aider à préparer leur pique-nique, les conduire à l’école etc. J’apprends beaucoup de nos élèves : les conversations et la vie quotidienne avec eux sont une source d’inspiration pour un travail créatif et me permet de découvrir leurs talents. Lorsque je les aide à faire leurs devoirs ou à bricoler, je pense souvent à ce que ferait Don Bosco s’il était avec eux et j’essaie de faire la même chose.
 

 

Annick et Nathalie

Annick L’homme et moi avons débuté comme éducatrices à l’internat de Jette. Sr Stella a concrétisé son projet : construire un internat plus grand afin d’accueillir des filles en plus des garçons. Nous avons adhéré et suivi. Bref, nous avons connu le "grand" déménagement à Ganshoren !
Annick avait commencé en 1989 avec un groupe de petits garçons. Arrivée à Ganshoren, elle s’est occupée d'abord d'un groupe mixte entre 6 et 9 ans et ensuite des filles du primaire. Moi, j’ai été engagée en 91 et je me suis longtemps occupée des garçons de 10 à 14 ans puis des grandes filles d'humanités pour revenir vers les garçons.
Nous sommes collègues et amies depuis toujours et nous travaillons ensemble (deux mi-temps) depuis plus de 10 ans. Nous avons commencé avec les filles de 10-14 ans et, d'année en année, nous avons eu des plus grandes. A présent, nous avons des filles de 1ère humanité jusqu'à la rhéto.
Les années filent et sont chaque fois enrichissantes aux points de vue personnel et professionnel. Chaque rentrée scolaire est une nouvelle aventure, avec ses joies et ses difficultés.
Débutantes, nous ne nous projetions pas être encore à l’internat à plus de 40 ans ! Et pourtant ! Vivre auprès des jeunes nous maintient en forme ! De nos jours, les jeunes sont addicts à toutes formes de média (internet, facebook, gsm …) et nous constatons que les besoins de base restent les mêmes : être écouté, se sentir important pour quelqu’un, motivé, et se trouver face à des adultes fermes et justes.
L’internat est presque notre 2° maison, un endroit où il fait bon vivre et … pour de nombreuses années encore !
Nathalie Druart